Ce que j’en dis…

LCS 191. Busta Rhymes, « Turn Me Up Some », 2002
22 mai, 2016, 19:43
Classé dans : Musique & Music

 

Busta Rhymes, « Turn Me Up Some », sur l’album It Ain’t Safe No More…, paru en 2002 sur J. Records.

Image de prévisualisation YouTube

********************************

Lud le Scribouillard est sur Facebook et sur Twitter : like & share !



Paye ta playlist ! #005 by Lud : la Solitude
18 mai, 2016, 22:37
Classé dans : Ca, de l'art ?,Musique & Music

 

Texte écrit par Lud le Scribouillard, tard, plusieurs nuits de mai 2016…

 

J’aime bien Gérard Jugnot, il incarne une partie de mon enfance et de mon adolescence, en même temps que tout un pan de la culture populaire française : Bernard Morin des Bronzés, Félix le Père Noël, Adolfo Ramirez, Pinot le flic simple, mais aussi l’employé de banque dans le « Hold Up » fomenté par Louis Chedid, ou Gérard Traunau, l’extraordinaire réalisateur d’effets normaux chez Les Nuls. En 1991, il signe Une Epoque Formidable, une comédie touchante sur la vie d’un cadre qui devient chômeur, se fait larguer par sa femme, et se retrouve à la rue ; un film que j’aime beaucoup, notamment parce qu’il donne à voir l’équilibre fragile entre drame social et comédie populaire, avec en toile de fond la crise économique du libéralisme (Coline Serreau réalise l’année suivante La Crise, un film qui est très complémentaire de celui de Jugnot), une certaine vision de ce « monde » qui vit « au bord du monde » (pour reprendre le titre du documentaire de Claus Drexel en 2014), entre entraide solidaire et instrumentalisation cynique. Le génial Chick Ortega (l’énervé Jacky Sueur dans Dobermann, l’inquiétant barbouze dans L’Affaire Ben Barka) y joue Mimosa, un ancien toxico un peu fêlé tenu en laisse par le Toubib (Richard Bohringer). La scène se déroule un peu après que Michel (Jugnot) ait rencontré Le Toubib et ses acolytes ; les trois SDF ont flairé le pigeon…

Image de prévisualisation YouTube

Je me suis toujours demandé quel était cet air que jouait Mimosa, sans jamais aller fouiner, jusqu’à cette rediffusion, il y a quelques mois, sur la TNT. J’ai découvert, inculte que j’étais, que Mimosa reprenait le refrain d’un morceau de Monsieur 100 000 volts, Gilbert Bécaud. On ne l’écoutait pas, à la maison, je ne connais pas sa carrière, sa vie, ses chansons.

Image de prévisualisation YouTube

En tombant sur « La Solitude ça n’existe pas », j’ai été bluffé : orchestration cheloue, grandiloquente, avec ce rythme un peu western ; interprétation « virile », Bécaud défie la Solitude ; paroles désabusées et cyniques derrière le vernis de la négation ; en fait, Bécaud a peur… Le morceau est sorti en 1970 en 45 tours, écrit par Bécaud et Pierre Delanoe. (suite…)



LCS 190. Terry Riley, Persian Surgery Dervishes, 1972
15 mai, 2016, 12:48
Classé dans : Musique & Music

 

Il est impossible d’écouter des morceaux de Terry Riley extirpés de leurs albums ; c’est pourquoi, aujourd’hui, je partage deux albums de ce génie que j’admire : Persian Surgery Dervishes, sorti en 1972 chez Shanti, une merveille :

Image de prévisualisation YouTube

Et A Rainbow In Curved Air, sorti en 1969 chez Columbia Masterworks (dont on peut entendre le titre éponyme sur la station de radio « A Journey » dans le jeu vidéo GTA IV) :

Image de prévisualisation YouTube

Une brève interview par Bester Langs, à voir sur Gonzai :

Image de prévisualisation YouTube

*******************************

Lud le Scribouillard est sur Facebook et sur Twitter : like & share !



LCS 189. Moondog, « Oasis Op. 11 N° 1″, 1979
15 avril, 2016, 20:00
Classé dans : Musique & Music

 

Moondog, « Oasis Op. 11 N° 1″, sur l’album A New Sound Of A Old Instrument, sorti en 1979 chez Kopf.

Image de prévisualisation YouTube

*******************************

Lud le Scribouillard est sur Facebook et sur Twitter : like & share !



LCS 188. Unknown, « Ninna Nanna Lullaby »
9 avril, 2016, 12:58
Classé dans : Musique & Music

 

J’ai découvert le morceau qui suit, intitulé « Ninna Nanna (Lullaby) » (parfois « Ninna Ninna »), dans l’antépénultième épisode des Soprano, et je n’ai toujours pas trouvé le compositeur ni l’interprète. Selon les sources, il s’agit d’une vieille rengaine lombarde ou calabraise, qu’on peut trouver par exemple dans le volume 1 de la compilation Italian Folk Music, sortie en 1972 chez Folkways Records.

Image de prévisualisation YouTube

*******************************

Lud le Scribouillard est sur Facebook et sur Twitter : like & share !



LCS 187. Dead Obies, « Tony Hawk », 2013
1 avril, 2016, 20:48
Classé dans : Musique & Music

 

Dead Obies, « Tony Hawk », single sorti en .mp3 en 2013, et disponible sur leur album Montréal $ud, sorti en 2013 chez Bonsound Records. Merci à Jack Seps pour la trouvaille !

Image de prévisualisation YouTube

*******************************

Lud le Scribouillard est sur Facebook et sur Twitter : like & share !



Tu veux ma culture dans ta gueule ? #003 The Pink Panther, « Extinct Pink », 1969
29 mars, 2016, 20:26
Classé dans : Ca, de l'art ?

 

Je continue l’exploration des animations qui ont fait de moi ce que je suis aujourd’hui. La Panthère Rose (The Pink Panther) est présente à mon esprit depuis l’origine (un peu comme The Blues Brothers) : mes parents devaient se dire que c’était bon pour un nouveau-né ! En réalité, je ne sais pas depuis quand je suis exposé à ces dessins animés ; tout ce que je sais, c’est que j’ai la sensation de les avoir toujours vus. Mon père avait même recyclé une petite cassette vidéo d’une trentaine de minutes (que pouvait-il y avoir dessus à l’origine ?) et avait enregistré des épisodes de La Panthère Rose les uns à la suite des autres. La plupart des épisodes sélectionnés ici étaient sur cette VHS (ce n’était évidemment pas la seule : papa enregistrait à tour de bras)…Le personnage est né de la main de Friz Freleng (encore), quand il s’attèle à donner une représentation animée du bijou appelée « La Panthère rose » dans le générique du film éponyme de Blake Edwards, en 1963. Succès du film, projet de court-métrage (« La vie en rose », 1965), Oscar : le dessin animé est lancé par les producteurs Mirisch, DePatie et Freleng, avec ce thème génial d’Henry Mancini. Le premier épisode que je propose est de loin mon préféré (« Extinct Pink », 1969) : une course-poursuite sans fin pour un os, symbole de survie, dans une Préhistoire qui ressemble au libéralisme ; tous les personnages sont tour à tour dominants et dominés ; le dénouement est simplement génial, et la morale, bah… Vous verrez ! Une oeuvre d’art totale, un message – peut-être involontaire – complexe, une image en mouvement perpétuel, un humour qu’on sent maîtrisé, en cascade, un morceau musical de 1er choix (que je n’ai encore jamais vu gravé sur disque – quel dommage)… Quand on voit toutes les conneries pour les enfants entrecoupées de pubs débiles à la télévision, je me demande pourquoi les CAF n’offrent pas un DVD de l’intégrale des épisodes (que j’ai à la maison !), payé par le contribuable, pour chaque famille avec enfant ! Mes jumeaux vont d’ailleurs bientôt s’y mettre. Faites comme eux, et revivez en direct l’enfance d’un vieux con !

Image de prévisualisation YouTube

« Pink Campaign », 1975 :

Image de prévisualisation YouTube

(suite…)



LCS 186. Didier Super, « A Bas Les Gens Qui Bossent », 2009
26 mars, 2016, 9:13
Classé dans : Musique & Music

 

Didier Super, « A Bas Les Gens Qui Bossent », sur son album Ben Quoi ?, sorti en 2009 sur le label V2. J’ai découvert Didier Super de manière complètement fortuite, sur le DVD Kourtrajmé ; en 2004, Kourtrajmé Productions a réalisé le clip de « Y’en A Des Biens », dans lequel apparaissent notamment Ladj Ly, Mouloud Achour, Dimitriu, Hi-Tekk… Depuis, mon frère Jack Seps me l’a fait redécouvrir. Ce mec est un génie gênant…

Image de prévisualisation YouTube

Bonus : version acoustique de « Comme Un Enfant Au Brésil » (2009).

Image de prévisualisation YouTube

Une interview sur France Ô :

Image de prévisualisation YouTube

********************************

Lud le Scribouillard est sur Facebook et sur Twitter : like & share !



Tu veux ma culture dans ta gueule ? #002 « Minnie The Moocher », feat. Betty Boop, 1932
22 mars, 2016, 22:20
Classé dans : Ca, de l'art ?

 

Comme j’ai inauguré cette nouvelle rubrique la semaine dernière avec un cartoon, je me suis dit « pourquoi pas continuer sur cette lancée ? ». Je vais donc vous proposer une petite série de cartoons pendant un temps indéterminé.

Aujourd’hui, je signe un retour aux sources : The Blues Brothers. Mes parents, sans forcément y penser, m’ont littéralement socialisé à toute une culture avec ce film, vu et revu des centaines et des centaines de fois depuis ma naissance : une certaine musique, un certain humour, une certaine vision de la police, une certaine conception du cool, de la religion, etc. On y voit la légende Cab Calloway boire du Jack Daniel’s tôt le matin, comme un mentor des frères Blues, mais surtout on entend la légende Cab Calloway jouer son hymne « Minnie The Moocher », vieux de 50 ans à l’époque (le morceau date de 1931, le film de 1980).

JOHN BELUSHI CAB CALLOWAY  DAN AKROYD

Il y a une dizaine d’années, le cinéma Max Linder sur les Grands Boulevards parisiens propose une séance des Blues Brothers. L’occasion en or : non seulement, je vais enfin pouvoir visionner mon film de chevet sur grand écran, mais en plus je vais pouvoir le faire découvrir à ma chère et tendre. Le cinéma fait les choses en grand : petit concert jazz d’un pianiste avant la séance, et introduction du film par la projection du cartoon « Minnie The Moocher », réalisé par les studios Fleischer en 1932, avec un enregistrement de Cab Calloway et son orchestre en personne. Un cartoon très poétique, dark, un noir et blanc génial, mais un dessin animé un peu moraliste, que j’avais adoré. Co-starring Betty Boop et Bimbo. Enjoy !

Image de prévisualisation YouTube

Allez, je ne peux pas m’empêcher (le mec avait 73 ans) : Image de prévisualisation YouTube



LCS 185. Stupeflip, « Les Monstres », 2002
18 mars, 2016, 22:07
Classé dans : Musique & Music

 

Stupeflip, « Les Monstres », sur l’album Stupeflip, paru en 2002 sur le label Vorston & Limantell (BMG).

Image de prévisualisation YouTube

Depuis 1972, le CROU est advenu, même si nous ne sommes pas encore prêt pour la 2e ère du Stup…

Image de prévisualisation YouTube

[Frédéric Taddéi, chez King Ju, pour l’émission Paris Dernière]

********************************

Lud le Scribouillard est sur Facebook et sur Twitter : like & share !


12345...35

Environnement TCHAD |
adminactu |
carsplus production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RADIO JUSTICE
| JCM
| LEMOVICE