Ce que j’en dis…
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2020

L’Enfance de l’ordre : comment les enfants perçoivent le monde social. La socialisation expliquée à tout le monde !
26 janvier, 2020, 16:48
Classé dans : La Société en question(s)

 

Cela fait un moment que je ne partage sur ce blog que de la musique, et, même si la musique est une source indispensable de vie pour moi, j’ai toujours le souhait de ne pas me spécialiser au partage de mes goûts musicaux. 
J’ai déjà partagé ici plusieurs extraits d’ouvrages de sciences sociales, et c’est ce que je m’apprête à faire maintenant. Comme beaucoup le savent, je suis enseignant en sciences économiques et sociales, et mes intérêts intellectuels me portent tout naturellement à privilégier la lecture d’ouvrages de sciences sociales au détriment d’autres sources culturelles. Il y a quelques mois, je tombe sur un compte-rendu d’un résultat d’enquête publié sur le site Questions de classes, rédigé par Arthur Serret, qui a grandement ouvert ma curiosité. Je me procure le livre, prend le temps de le lire, et suis impressionné par la finesse de l’analyse de la socialisation des enfants qui est déployée dans l’ouvrage. Ces deux chercheurs ont enquêté durant deux ans auprès de jeunes enfants scolarisés dans l’enseignement primaire, et ont cherché à comprendre comment les enfants appréhendent-ils les différences sociales qui constituent l’univers dans lequel ils grandissent. Je publie ici la conclusion, qui offre une synthèse très éclairante du problème, et qui devrait pousser le lecteur à lire l’intégralité du livre. En guise d’introduction, voici une conférence des deux chercheurs donnée le 7 décembre 2017 au Centre Emile Durkheim : 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

_____________________

 

Lorsqu’un enfant commence à se représenter l’ordre social, par exemple lorsqu’il se met à hiérarchiser les positions professionnelles, à faire des différences entre ses camarades, à distinguer des camps politiques, son geste est placé sous plusieurs contraintes. D’abord se pose le problème de l’exposition différentielle des enfants aux diverses dimensions de la vie sociale. Cette exposition implique une sorte de ségrégation des perceptions : alors que les enfants ont certaines choses, certaines personnes et certaines pratiques constamment sous les yeux ou à portée d’oreille, d’autres leur échappent largement, ne font pas partie de leur monde. Cette ségrégation tient au mode de vie des familles, mais aussi à une définition sociale de l’enfance plus générale, qui la place, par exemple, globalement à distance de la politique (en tant qu’affaire d’adulte). Se distribuent ainsi d’emblée des degrés de connaissance et de méconnaissance, avec ce qu’ils impliquent de zones claires et de zones floues, voire obscures. Cette situation a en fait des conséquences sur l’orientation même des perceptions : une meilleure connaissance, une plus grande familiarité pèse sur les modalités d’appréciation. De façon certes ambivalente. Souvent, ce qui est familier constitue une sorte de camp, les garçons jugeant favorablement tout ce qui est masculin, les enfants nés dans des familles ancrées à gauche faisant de cette orientation politique celle des « gentils » (vs les « méchants » de droite), par exemple. Mais, parfois, la familiarité fonde au contraire une mise à distance : ainsi de ces fils de femmes de ménage qui disqualifient violemment (en public en tout cas) ce métier en parlant de « boniches », comme s’ils tentaient d’évacuer une domination qu’ils connaissent en premier lieu sur un plan concret et quotidien (mais, en même temps, ils se ré-ancrent aussi dans leur « camp » masculin). Quoi qu’il en soit, (suite…)



Les Chansons de la Semaine #211
14 janvier, 2020, 23:10
Classé dans : Ca, de l'art ?,Musique & Music

 

Ouais, je ne m’arrête plus de faire des playlists, je fais ce que je veux ! Au fait : j’ai réuni tous les morceaux du blog publiés en 2019 (une cinquantaine) sur une playlist Youtube, donc si ça vous éclate, vous avez le droit de partager…

 

Moby, « God Moving Over the Face of the Waters », morceau issu de l’album Everything Is Wrong, sorti en 1995 chez Mute. Un morceau que l’on retrouve dans la bande originale du film Heat, réalisé par Michaël Mann et sorti en 1995.

Image de prévisualisation YouTube

 

Tangerine Dream, « Remote Viewing », sur l’album Exit, sorti en 1981 chez Virgin.

Image de prévisualisation YouTube

 

John Cooper Clarke, « Evidently Chickentown », sur l’album Snap, Crackle & Bop sorti en 1980 chez Epic.

Image de prévisualisation YouTube

 

U2, « Race Against Time », sorti sur le maxi When The Streets Have No Name, en 1987 chez Island Records.

Image de prévisualisation YouTube

 

Brad Fiedel, « Police Station/Escape From Police Station », sur la bande originale de Terminator (James Cameron, 1984), BO sortie en 1994 chez Edelton. 

Image de prévisualisation YouTube

 

Aphex Twin, « Stone In Focus », sur l’album Selected Ambient Works Volume II, sorti en 1994 chez Warp Records.

Image de prévisualisation YouTube

 

Christophe, « Magda », sur l’album Aimer Ce Que Nous Sommes, sorti en 2008, chez AZ.

Image de prévisualisation YouTube

 

Tangerine Dream, « Diamond Diary », sur la bande originale de Thief (1981, Michaël Mann), sortie en 1981 chez Elektra. 

Image de prévisualisation YouTube

 

King Britt, « New World In My View », sur l’album Sister Gertrude Morgan, sorti en 2005 chez Ropeadope Records. 

Image de prévisualisation YouTube

 

Mogwai, « Wizard Motor », sur la bande originale de la série Les Revenants (Fabrice Gobert, 2012, 2015), sortie en 2013 chez Rock Action Records. 

Image de prévisualisation YouTube



Les Chansons de la Semaine #210
4 janvier, 2020, 2:10
Classé dans : Ca, de l'art ?,Musique & Music

 

 

Pas de cohérence, pas de discours. Fuck off !

 

Moonrite, « The Black Mirror », sur leur second album Let Me Be Your God, sorti en 2019 chez  Topsy Turvy.

Image de prévisualisation YouTube

 

Goblin, « Sleepwalking », sur la bande originale du film Phenomena de Dario Argento (1985). La bande originale par Goblin n’est sortie qu’en 1997 sur le label Cinevox.

Image de prévisualisation YouTube

 

Goblin, « School At Night (Lullaby, Child Version) », sur la bande originale du film Profondo Rosso de Dario Argento (1975). Cette version est sortie en 2006 sur une réédition en 2 CDs de la bande originale, sur le label Cinevox.

Image de prévisualisation YouTube

 

Hubert-Félix Thiéfaine, « Redescente Climatisée », sur l’album Dernières Balises (Avant Mutation), sorti en 1981 chez Sterne.

Image de prévisualisation YouTube

 

Kit Sebastian, « Pangea », sur leur premier album Mantra Moderne, sorti en 2019 chez Mr Bongo.

Image de prévisualisation YouTube

 

The Lennon Sisters, « My Favourite Things », reprise présente sur l’album The Lennon Sisters’ Favourites, sorti en 1963 sur le label Dot Records.

Image de prévisualisation YouTube

 

 Air, « Empty House », sur l’album Original Motion Picture Score For The Virgin Suicides, sorti en 1999 chez Record Makers.

Image de prévisualisation YouTube

 

Hubert-Félix Thiéfaine, « Ad Orgasmum Aeternum », sur l’album Soleil Cherche Futur, sorti en 1982 chez Sterne.

Image de prévisualisation YouTube

 

The Cardigans, « My Favourite Game », sur l’album Gran Turismo, sorti en 1998 chez Stockholm Records.

Image de prévisualisation YouTube

 

Hubert-Félix Thiéfaine, « La Maison Borniol », sur son premier album … Tout Corps Vivant Branché Sur Le Secteur Etant Appelé A S’Emouvoir…, sorti en 1978 chez Disques Festival.

Image de prévisualisation YouTube


Environnement TCHAD |
adminactu |
carsplus production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RADIO JUSTICE
| LEMOVICE
| Les énergies solaires et éo...