Ce que j’en dis…

L’Edito-Eco de Lud le Scribouillard #015 : Soutenons Manuel Valls !

 

* Enfin un Edito court et incisif… comme un éditorial normal, quoi !

 

Manuel Valls veut changer le nom du Parti Socialiste. Je le soutiens. Notez bien : JE SOUTIENS MANUEL VALLS ! Il faut le soutenir, car il est bien esseulé au sein du PS.

Rappelons-nous qu’il n’avait recueilli en 2011 que 6 % des suffrages des militants socialistes à la primaire PS. Rappelons-nous que ses soutiens au PS et ailleurs sont bien maigres : le journaliste F. Bonnet, cofondateur de Mediapart, rappelle d’ailleurs une chose très juste dans un papier du 22 octobre : « La légitimité de M. Valls n’est aujourd’hui qu’institutionnelle, dépendant du seul choix présidentiel de l’avoir nommé à Matignon. Sans majorité politique au sein du parti majoritaire, son seul levier de pouvoir est sa fonction de premier ministre. [C'est bien pour cette raison qu'il ne veut pas de débat, et qu'il ranime ce vieux principe léniniste de l'épuration]. »

Pourquoi soutiens-je le Premier ministre dans ce combat ? Parce que, je l’ai déjà dit sur mon blog, – et une note d’analyse des Economistes Atterrés, de la Fondation Copernic, et d’Attac le montre très bien sur le plan économique (budget 2015) -, le PS n’a plus de ‘socialisme’ que le nom. Les épisodes successifs (désinflation compétitive, privatisations, libéralisation de la finance et des médias, puis du marché du travail, politique de l’offre, « J’aime les entreprises » par M. Valls devant un parterre de patrons, etc.) montrent définitivement que le « socialisme » porté par le PS (ou par certains courants du PS) n’est plus aujourd’hui qu’un linceul dérisoire sur une idée révolutionnaire, même si le PS « s’accroche au label comme à son dernier oripeau symbolique, [héritier] ayant depuis belle lurette dénoncé l’héritage » (F. Lordon) La mue idéologique du PS est en marche, et M. Valls en est le héraut, le porte-drapeau, le chef de la police des consciences et des esprits.

Il faut donc changer la dénomination du principal parti à gauche de l’échiquier politique (mais plus ‘de’ gauche depuis bien longtemps) sous peine de décevoir encore et encore les naïfs qui s’attachent aux mots plus qu’aux actes. Premièrement, parce que l’idéologie – oui, le pragmatisme et le réalisme sont idéologiques – portée par cette ‘nouvelle gauche’ (ça rappelle la mue du Parti Démocrate américain, du (New) Labour au Royaume-Uni, du SPD allemand) est incapable de penser la société en dehors du marché et du communautarisme ; cette idéologie est mortifère car elle n’a aucune vision d’avenir tout en menant irrémédiablement les sociétés guidées par elle dans le mur (écologique, social, nationaliste…). Deuxièmement, parce que cette idéologie porte en elle la dévalorisation des idéaux progressistes de la gauche (la vraie), qui répugnent désormais son principal (mais si mutilé) porte-drapeau (le PS) ; c’est d’ailleurs consubstantiel à l’édification de cette ‘nouvelle gauche’ !

Lorsque le PS aura enfin changé de nom – et achevé définitivement sa mue, car celle-ci, en actes, est consommée -, le peuple souverain sera enfin mis devant le fait accompli : les idéaux progressistes dont on parlait tout à l’heure ne sont pas entièrement enterrés, d’autres courants politiques l’incarnent pleinement ; il apparaît juste vain de les chercher encore rue de Solferino : « le parti socialiste au socialisme parti » (F. Lordon)…Soutenons donc Manuel Valls !

 

********************************

Lud le Scribouillard est sur Facebook et sur Twitter : like & share !


Un commentaire
Laisser un commentaire

  1. Sender

    soutenir manuel valls pour révéler la vrai nature du ps? pas mal, un peu tordu, mais pas mal ^^



Laisser un commentaire