Ce que j’en dis…
  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2013

LCS 91. Octobre Rouge, « Bad Lieutenant », 2002
13 juillet, 2013, 22:38
Classé dans : Musique & Music

J’ai choisi cette semaine un morceau qui s’intitule « Bad Lieutenant », dernière piste du 1er album d’Octobre Rouge, 24 Sur 7, paru en 2002 sur le label Colekt’or.

LCS 91. Octobre Rouge,

Groupe nord-parisien formé en 1997, Octobre Rouge annonce la couleur rien qu’à son nom, qui cite à la fois la Révolution de 1917, le film de John McTiernan et le quartier de Château Rouge, 18e arrondissement. Autrement dit : une révolution dans le rap qui agit en sous-marin en plein cœur de Paname. Underground. Des sorties à quelques petits milliers d’exemplaires, un label très loin des majors, une écriture et un son à une éternité du formatage Skyrock, pas de fausse bohème, mais plutôt des vrais shlags… C’est ce qui m’a attiré chez eux, j’avais 16-17 ans. A l’époque, je sens le rap s’assécher, se répéter, se caricaturer à l’envi, décliner ; surtout, il devient mainstream, s’institutionnalise, entre dans les mœurs. Moins excitant, moins innovant. Après la brillante décennie 1990, je cherche autre chose, me tourne vers TTC, Klub des Loosers, Octobre Rouge, La Caution, les Svinkels, je m’abonne à Groove Mag pour trouver d’autres sonorités ; le n° 64 regroupe IV My People, Pit Baccardi, Snoop Dog, Hifi, l’excellent Slum Village, et le « Vas-y Colle » d’Octobre Rouge. Je passe à la Fnac et déniche l’album 24 Sur 7. Une petite tuerie underground, cohérente et originale. Les thèmes abordés innovent, et sont traités avec force et humilité (le collage d’affiches, « L’Indifférence », le travail des huissiers face à la misère, etc.). Ça pue la rue, ça transpire le trottoir du 18e ; c’est la différence avec Booba ou La Fouine ! Tellement écouté que mon disque est rayé, aujourd’hui. « Bad Lieutenant » fait référence au film d’Abel Ferrara, véritable descente aux enfers d’un flic ripou interdite aux moins de 16 ans. Aidé par Sterna, sur une prod’ de J.R., les deux MCs Grain D’Caf et L.O.G.A.N. (Voodoo n’a pas de couplet) s’en donnent à cœur joie sur la corruption dans la police, entre street réalisme et fantasme ciné. Une atmosphère inquiétante, un beat entêtant, des lyrics qui cognent : « T’es grossier, sale bicot, t’alourdis ton dossier, questions posées à huis-clos/Y’a moi le suspect JP son P38, j’résume le coup part, affaire classée sans suite ». Ce qui est intéressant, c’est qu’ils proposent un truc suffisamment original pour sortir du lot, et en même temps qui reste accessible à la planète hip hop, au contraire de projets comme L’Atelier, par exemple. Entre albums, maxis, street albums, collaborations, et drames (RIP DJ Manifest), Octobre Rouge continue de tracer son sillon sans avoir besoin de courir après la street credibility, tout simplement parce qu’ils ont l’art et la manière de raconter la rue qu’ils vivent, sans artifice, sans fake… 

Image de prévisualisation YouTube

 

********************************

N’oubliez pas ma page Facebook : like & share !



Paye ta playlist ! #003 by Jack Seps
11 juillet, 2013, 17:24
Classé dans : Musique & Music

L’été, les filles, la plage… Pour moi, ce sera montagne, livres et apéro. Et de la musique pour tout le monde ! Déjà la troisième playlist, putain ! Après un premier test assez concluant, et un deuxième volet à ta santé, c’est encore mon reuf Jack Seps qui prend les rênes de cette chronique. Il est libre, Jack. Et il a bien raison. 

________________________________________

Les beaux jours reviennent, la chaleur est de retour, ça c’est cool ! La sueur et les odeurs s’invitent dans les transports en commun, ça c’est moins cool ! Mais bon, on va pas jouer les relous de service à se plaindre à chaque changement de température. Et qui dit soleil, dit également apéro en terrasse, barbeucs, congés payés, voyages, vacances… Un mélange d’évasion et d’alcool, quoi. Gérard Depardieu’ Swagg ! Et comme votre célèbre serviteur travaille trop sur quarante mille trucs en même temps, c’est encore une fois Jack Seps qui vous concocte une nouvelle playlist ! Mes playlists, tu les aimes ou tu les quittes (Sarkozy’ Swagg) ! Bref, celle-là, tu l’écoutes sur ton transat, au soleil, avec ton gros cigare et le cocktail de ton choix (Old Fashioned ou Mojito orange, par exemple)… Ou alors tu l’écoutes dans le métro qui t’amène au travail ou au Pôle Emploi (Crise’ Swagg) ! Enjoy !

 

Avant de faire des feats avec Al K putain de Pote, les mecs de Butter Bullets (le MC Yung Sid aka Sidisid et le beatmaker Mr Dela) faisaient des morceaux plus « légers » au niveau des thèmes. Le nouveau chemin artistique qu’ils ont pris ne les empêche pas de refaire ce genre de morceaux (pour preuve, le clip interdit aux moins de 18 ans qu’est « Seul A La Maison »). Bref, tout ça, on s’en fout un peu en fait, on va pas se prendre la tête, surtout qu’elle est en plein soleil. Là, les mecs de Besançon nous offre un tube en puissance pour l’été ! L’auto-tune m’est insupportable habituellement, mais là, « ça passe crème », pour reprendre une expression en vogue durant la fin de la première décennie du XXIe siècle ! Le refrain reste imprégné dans le cerveau, le flow de Sidisid est frais, on en reprend volontiers !

 Butter Bullets, « Les Larmes Du Soleil (feat. Radmo) », EP Les Larmes Du Soleil (2010)

Image de prévisualisation YouTube (suite…)



LCS 90. Faze-O, « Space People », 1978
7 juillet, 2013, 21:30
Classé dans : Musique & Music

J’ai choisi cette semaine un titre du groupe Faze-O, « Space People », présent sur leur album Good Thang, paru en 1978 sur le label She Records (Atlantic).

LCS 90. Faze-O,

La musique noire est le plus grand vivier de la musique occidentale, c’est un fait. Des negro spiritual au blues, du jazz à la soul, du funk au disco, du hip hop à la techno, la musique noire a irrigué le gros de la production. En 1959 se forme la première version du groupe The Ohio Players, à Dayton, Ohio ; en 1968, ce groupe sort son premier album ; la décennie seventies sera leur consécration funk ! Parmi les membres, un certain Clarence Satchell, qui va avoir la bonne idée de produire l’un des nombreux funk-band qui éclot à l’époque : Faze-O. Composé de Keith Harrison, de Ralph Aikens Jr., de Tyrone Crum, de Robert Neal Jr., et de Roger Parker, le groupe est basé à Chicago, piloté par Satchell, et va avoir une carrière étrange. Seulement trois albums en trois ans, entre 1977 et 1979 ; mais un succès incontestable, notamment en live, et une influence certaine sur le hip hop. Il y a peu, je tombe sur cette pochette ultra sexy de Good Thang : 

goodthangfazeo_02 dans Musique & Music

Une invitation blaxploitation à l’hédonisme sucré, photographié par Joel Brodsky (qui a œuvré dans le même style pour les Ohio Players). Il n’en faut pas plus pour éveiller mon attention ! Je suis un amateur de longue date de ce mouvement musical : alors que j’entrais à peine dans l’adolescence, je décide, avec mes petites économies (merci Mamie), de me procurer une collection de pots-pourris funk et disco, une dizaine de disques dont on fait la promo à la tv. Un trésor pour un gamin comme moi. Sans même prendre la précaution d’écouter Good Thang, je découvre une réédition japonaise de l’album, que j’achète sur la simple caution de cette photo si simplement glamour. Ce plaisir un peu désuet d’acheter un disque pour sa cover, plaisir hérité de mon paternel, qui ne cesse d’énumérer tous ces disques nuls qu’il avait achetés dans les années 1970, « parce que la pochette était canon » ! Le titre présenté ici, « Space People », est le plus péchu de l’album, incroyable, « amazing », celui qui m’emporte dans les ères intergalactiques, stroboscopiques, le titre 1978 que rêve en vain de faire les Daft Punk 2013, on imagine un paysage club rétrofuturiste, nouvel art de vivre dans l’espace, tous éternellement jeunes, léchant des glaces assis sur des chaises en fer forgé, les jambes indécemment écartées… Cette phrase n’a pas de sens ? M’en fout, je jouis !

Image de prévisualisation YouTube

 

********************************

N’oubliez pas ma page Facebook : like & share !


Environnement TCHAD |
adminactu |
carsplus production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RADIO JUSTICE
| JCM
| LEMOVICE