Ce que j’en dis…

Paye ta playlist ! #001 by Jack Seps
8 mars, 2013, 21:59
Classé dans : Musique & Music

J’inaugure ce soir une nouvelle rubrique sur ce blog, qui a déjà 3 ans passés : la bonne vieille recette de la playlist, en espérant ravir vos oreilles en vous faisant découvrir pleins de bonnes choses ! Mais, comme il vous l’expliquera par la suite, je laisse le clavier et une belle carte blanche à Jack Seps.

_____________________________________________

 

Aujourd’hui, journée un peu spéciale donc article un peu spécial ! Déjà, votre célèbre serviteur sera remplacé par Jack Seps (ravi de vous retrouver), étant donné le taf de malade mental qu’il a. Et puis, pour ceux qui débarquent, c’est la Journée de la Femme ! Comme on parle que des femmes aujourd’hui, j’ai décidé de vous concocter une petite playlist pour vous les hommes, que vous pourrez écouter durant des passages particuliers de votre vie amoureuse (ou non). Enjoy !

 

On commence en douceur avec Cuizinier ! Membre du groupe TTC, il est arrivé trois fois en solo avec ses tapes « Pour les filles ». Il est donc logique qu’il arrive au tout début de cette playlist. Sur un sample de Blur (R.I.P. Thierry Gilardi), il déclare sa flamme à toutes les femmes de la Terre : « C’est pour les filles qu’on le fait, pour toutes les girls, on les aime pour de vrai même si elles brisent des coeurs ! »

Image de prévisualisation YouTube

 

Bon, journée de la femme, vendredi soir, tu vas sûrement emmener ta meuf au resto. Logique, vu que tu sais pas faire à bouffer et que tu veux pas t’emmerder à faire à manger. Surtout que tu risques de te louper à vouloir faire un truc compliqué et qu’un « menu » steak hâché-pâtes-gruyère est pas des plus romantique. Donc restaurant oblige. Charly Greane (aka Nadir Greany) va t’aider à dire ce que tu n’as jamais osé dire à une meuf au restaurant : « Tu t’es battu, tu as lutté pour l’égalité des sexes alors paye l’addition ! »

Image de prévisualisation YouTube

 

Le repas s’est bien passé, t’as fait aucune blague lourde, elle te regarde comme un Dieu. D’ailleurs, tu te demandes pourquoi elle te regarde comme ça, mais en toute modestie, tu te dis qu’elle a raison, et que toutes tes ex étaient des connes. T’as pas tout à fait tort sur ce dernier point, mais t’es pas un Dieu, n’est pas Michaël Jackson qui veut. Tu rentres chez toi et tu sais pas quoi mettre comme musique ? En servant une dernière Margharita, mets du Mtume et son « Juicy Fruit » !

Image de prévisualisation YouTube

 

Merde, elle t’a largué, et t’as ce réflexe de toute personne qui se fait larguer « ouais toutes les mêmes ». Du coup, en prenant du recul, en réfléchissant, tu comprends pourquoi elle te prenait pour un Dieu. T’avais un bon p’tit taf et un bon p’tit salaire. Enfin, c’est surtout que tu ne te remets absolument pas en question, et que tu préfères te dire que c’était qu’une profiteuse, que tu n’as rien à te reprocher. Et quand tu penses à elle, tu te dis toujours : « Zut, je n’ai plus d’argent pour aller voir les prosti-putes. La légende dit qu’il y en a des gratuites, mais j’ai des doutes là-dessus car lorsque je vais au restaurant c’est toujours moi qui invite ! »

Image de prévisualisation YouTube

P.S. : Le titre c’est juste « Sale pute », et en plus de TTC, y’a les mecs de 6000R et Fuzati (Klub des Loosers, Klub des 7, L’Atelier) qui kickent dessus.

 

T’es de nouveau célibataire. Elle t’a « tèj » comme un vulgaire Mr Hankey. Toi, tu t’en fous (enfin, c’est ce que tu prétends), et tu l’as même recontacter pour être « de nouveau ami ». Elle a accepté, parce qu’au fond, « elle t’apprécie encore beaucoup ». Ce que t’as dit à personne, c’est que tu veux la re-pécho ! Donc tu l’invites au resto, puis dernière Margharita à l’appart, puis Mtume, avec ton pathétique « Tu te souviens ? » puis là, comme dirait Vincent Marronnier : « c’est le drame »… Elle te met un fucking rateau… Tu tombes de super haut, comme Réveillère après un dribble de Mancini… Malheureusement, les tacles à la Roy Keane sont illégaux dans la vraie vie. Après cette humiliation, t’as qu’une parole en tête : « Putain de pute ».

Image de prévisualisation YouTube

 

Tu écoutes en boucle cette musique d’Al K. D’ailleurs, tu connais le refrain par cœur (brisé), et un moment, tu l’entends dire : « J’suis l’Jacques Brel des temps modernes » ! Tu décides donc de faire un tour sur Youtube pour écouter les chefs-d’œuvres de ce dernier. Bah ouais, t’as aucun disque de lui vu que tu n’en achètes plus depuis qu’Internet à haut débit et eMule ont débarqué chez toi en 2003 ! Avec les « recommandations » Youtube, tu tombes sur cette musique, y’a le mot « filles » dans le nom tu cliques dessus. T’es totalement d’accord avec ce que dit Jacques : « Les filles, qu’elles jouent aux p’tites femmes, qu’elles jouent aux grandes dames, ça se joue en drames. Mais les chiens, ça ne joue à rien parce que ça n’sait pas comment faut tricher ! » A ce moment-là, tu regardes ton putain de Bulldog français qu’elle a voulu, mais qu’elle t’a laissé. Le Bulldog se nomme « Happy ». Putain de comble.

Image de prévisualisation YouTube

 

Tu déprimes, tu pleures devant chaque musique. D’ailleurs, t’écoutes que des musiques mélancoliques quand t’es triste. Bah ouais, quand t’es triste, t’es con. Alors tu te mets à jouer un peu de gratte, et à écrire. Je te rappelle que tu n’as pas de voix, et aucun talent d’écriture. OK, Jacques Brel a déclaré que le talent n’existe pas, et que ce n’était que du travail et de la sueur, mais il n’a pas parlé de larmes « gros » ! Tu décides d’arrêter de geindre, mais tu rechutes avec cette merveille de « démo ».

Image de prévisualisation YouTube

 

Maintenant c’est bon, ras-le-cul de te morfondre dans ton lit, tu décides de te reprendre en main. Dans un premier temps, bah tu commences par prendre une bonne et longue douche et de nettoyer tes draps remplis de gouttes salés. Ensuite tu te dis que tu emmerdes bien profondément l’amour et toutes ces conneries de sentiments ! Bordel, c’est qui l’homme ? Avant, tu jouais le Travis Bickle dans ton miroir, maintenant tu te répètes : « C’est moi l’homme, est-ce que tu sais ça ? »

Image de prévisualisation YouTube

 

T’es officiellement devenu un connard, mais un connard qui nique. Ton modèle, c’est Charlie Harper, il te manque juste la maison sur Malibu, le piano, l’argent. T’as déjà la chemise de bowling et le bermuda. Mouais. On s’en fout de tout ça, t’as trouvé ton nouvel hymne, et ouais c’est dégueulasse !

Image de prévisualisation YouTube

 

T’as rencontré une fille, physiquement elle est superbe et tu fais tout pour l’emmener dans ton pieux, elle refuse. Plus elle refuse, plus tu la connais. Plus tu la connais, plus elle te plaît. Et là, c’est reparti. Le bâtard redevient sensible, et retombe amoureux. Tu reprends donc ta guitare et veux lui écrire quelque chose. C’est pas folichon mais elle est touchée. Heureusement que t’as repris quelques paroles de Rachid Wallas : « Ma muse, mon égérie, mon amie, ma femme, ma p’tite chérie ! »

Image de prévisualisation YouTube

 

P.S. : Rapport à ma chronique sur un track d’Omnikrom, je vous laisse cette petite musique disponible sur leur premier album Trop Banane !

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Bonne Journée de la Femme

Cordialement,

Jack Seps aka Jean-Paul Belmondo aka Dandy Ghetto


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Environnement TCHAD |
adminactu |
carsplus production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RADIO JUSTICE
| JCM
| LEMOVICE