Ce que j’en dis…

Supermicro Grems censuré par Youtube
8 août, 2012, 13:34
Classé dans : Musique & Music

Il y a une dizaine de jours, je publiais la première, puis la deuxième partie d’un long portrait consacré à Supermicro Grems, street artist global dans toute sa splendeur. La dernière partie arrive vite.

Supermicro Grems censuré par Youtube dans Musique & Music Grems-8

L’un de ses projets musicaux appelé PMPDJ, en compagnie d’Entek, Starlion et Mim, publiait sur Internet il y a juste quelques jours leur nouvelle vidéo, un nouveau titre, « Stachmou », une sorte de remise des pendules racistes à l’heure, mettant dos à dos les fachos tendance FN et les jeunes aveuglés par leur connerie au sujet du conflit israléo-palestinien, les skins nationalistes et les intégrismes religieux. Problème pour Youtube : à l’image, des flingues, du sang, un mouton, une femme enceinte, une hache… Alors, ces cons-là ont censuré la vidéo. Sans même écouter le message transmis par le collectif. Elle est belle, la liberté d’expression sur la toile !

Visionnez la vidéo, écoutez et comprenez les paroles, ne soyez pas d’accord, pas de problème… Mais partagez cette putain de vidéo, beaucoup plus consciente que le gros de ce que nos jeunes peuvent visionner d’abrutissant sur Youtube en particulier, sur Internet en général. Sur son Facebook, Grems écrit justement : « La vérité est interdite aux – 18 ans. » et, plus loin dans les commentaires : « Je pense à la femme enceinte, mais bon ya des trucs bien pires pas censurés. Je pige pas… » Ouais, nous non plus. Et puis, comment peut-on se faire une idée du truc si on ne peut pas écouter ? En fait, si, on peut écouter. Mais pas n’importe qui : les adultes qui ont un compte Youtube ou Google (c’est pareil). Offrez vos données personnelles, ensuite vous pourrez visionner des clips (de hip hop, je rappelle, pas des trucs porno !).

« Si t’aimes pas, bah écoute pas. »

 


11 commentaires
Laisser un commentaire

1 2
  1. reflexionsdactualite

    Sur la question de la « propriété privée » de Youtube : bien sûr que Google n’est pas tenu de tout accepter, mais à quoi bon faire un site de partage si on contrôle tout (et mal) ? Internet est aussi intéressant par sa formidable capacité à partager… Quand on me censure sur Wikipedia, on empêche le partage et le questionnement (même si mon histoire n’est pas la plus importante), quand on censure Grems sur Youtube, pareil ; et, par là même, on empêche le débat, puisque ma modification sur Wikipedia « n’existe pas », puisque il faut avoir un compte Youtube/Google pour voir la vidéo de Grems. Finalement, on recrée de l’exclusivité (qui vient d’ « exclure »), et l’aspect du partage est évaporé, ou édulcoré. C’est comme Apple : tu peux un max de trucs avec leurs appareils… Mais pas de contenu qui pourrait cliver, qui pourrait choquer, c’est exclu. On produit du politiquement correct, du contenu édulcoré, aspetisé. Et c’est chiant !

1 2


Laisser un commentaire

Environnement TCHAD |
adminactu |
carsplus production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RADIO JUSTICE
| JCM
| LEMOVICE