Ce que j’en dis…
  • Accueil
  • > Sport
  • > Coup de gueule contre l’Equipe de France (vaincue par la Suède)

Coup de gueule contre l’Equipe de France (vaincue par la Suède)
20 juin, 2012, 11:08
Classé dans : Sport

* Mon papier a été écrit spontanément à la suite de la vision du match. Il n’est donc pas exempt de subjectivité et d’oublis.

Coup de gueule contre l'Equipe de France (vaincue par la Suède) dans Sport EdF-Suède-1

Depuis que Laurent Blanc a repris l’équipe de France, on a cru que ça allait mieux, que, du passé (Knysna), on avait fait table rase, qu’on avait remis l’humilité, la combativité et le jeu au centre de la philosophie de l’EdF. Parce que c’était Laurent Blanc, un footballeur irréprochable, un patron indéniable, adepte du beau jeu, champion du monde. Parce qu’on avait puni les boucs émissaires, ceux qu’on avait désignés comme responsables, ces « voyous », ces « racailles » qui ne respectaient rien, en premier lieu l’autorité. Parce que Domenech n’est désormais plus qu’un freak, apparaissant épisodiquement à la télé, dans des jeux à la règle pas très claire. Las. Le match de mardi contre la Suède au 1er tour de l’Euro 2012 a montré le vide abyssal de cette EdF, la vacuité de son jeu collectif, la suffisance de ses stars (auto) proclamées, l’incomplétude de ses individualités.

C’est une équipe qui ne joue pas suffisamment ensemble et, n’ayant pas de philosophie de jeu car ne l’ayant pas définie, a vivoté depuis deux ans en restant tout de même invaincue une vingtaine de matchs jusqu’à cet os suédois. Qu’on se comprenne : cela fait deux ans que l’EdF joue de la même manière que face à la Suède, mais ce (non) jeu était camouflé, qui par l’affirmation sporadique d’individualités (Ribéry, Benzema) ou de séquences intéressantes (mais trop indépendantes et trop courtes), qui par la faiblesse ou la maladresse de l’adversaire, qui par des coups du sort ou de l’arbitre (c’est pareil). Au final, certains commentateurs ont cru que l’EdF allait mieux, jouait mieux. Contre la Suède, c’est l’errance tactique et technique de deux ans qui est revenue en pleine face : un élastique tendu depuis si longtemps, ça fait forcément mal. Hier, même les commentateurs, si prompts d’habitude à surligner une pauvre frappe de M’Vila en « boulet de canon », ont reconnu l’état de l’EdF : néant.

Des grands joueurs ? Aucun. Nous n’avons plus de Platini, Beckenbauer, Maradona, Socrates. Eux étaient des génies, il n’y a qu’à voir la vie du « Napolitain », ou l’influence sur la vie démocratique du presqu’homonyme de ce lointain philosophe grec. Aujourd’hui, le football ne produit plus que des surdoués, ce qui est très différent[1]. En France ? Hugo Lloris était un joueur talentueux, le meilleur gardien en France, d’ailleurs le meilleur Français sur la pelouse depuis longtemps. Mais ce n’est ni un meneur, ni un fort en gueule comme pouvait l’être Deschamps. Ribéry est talentueux, également : il n’y a qu’à voir son rendement en Bavière. Mais 1. c’est un joueur qui n’a pas forcément fait les bons choix en dehors du terrain pour qu’il s’impose comme patron ; 2. en EdF, il reste bien seul pour pouvoir emmener son équipe vers la victoire, contrairement à Zlatan Ibrahimovic, par exemple, qui, s’il est incontestablement un surdoué, est aussi un leader par son charisme, et parce que le jeu de la Suède est compatible ! Il joue pour ces partenaires, qui à leur tour répondent tous présents pour jouer avec lui. Ce n’est pas encore le cas de Ribéry. Et après ? La défense est une catastrophe (Rami, Mexès, Clichy, et les autres), le milieu est éclaté entre des demis trop lents (M’Vila, Diarra) et des offensifs trop individualistes. Nasri, on a quand même envie de lui mettre des baffes ! On a justement envie de lui retourner son « ferme ta gueule » très bas et indigne. Sale gosse. Et en attaque, on n’a pas des lumières (dans le jeu) non plus : Benzema est bon, certes, mais pas aussi bien entouré qu’à Madrid, et en perte de vitesse ; Ben Arfa ne regarde que ses pieds et pense qu’il est plus fort que les autres, alors il garde improductivement le ballon ; Menez, on dirait qu’il ne souhaite pas jouer, il ne fait pas d’efforts défensifs, la nonchalance personnalisée ; Malouda est, selon moi, une imposture totale depuis 10 ans, et un joueur agressif… N’en jetez plus !

EdF-Suède-2-Nasri dans Sport

Hier, l’EdF n’a eu aucune stratégie. Comme d’habitude. Aucun lien entre les lignes, aucune coordination, aucune mise en perspective d’attaque. Le jeu a été lent, à contretemps, et les erreurs ont été trop nombreuses. En plus, la main sifflable vers la 70e minute n’a pas été sifflée. Encore heureux pour les Français que les rosbifs aient gagné leur match face à l’Ukraine ; j’aurais préféré pas. La France aurait été éliminée, terrible coup derrière la nuque qui aurait accéléré le changement. Et, surtout, on ne peut exiger des louanges des journalistes en jouant de cette manière, et Nasri est très mal placé pour relativiser de cette manière : « On ne pouvait pas rester invaincus pour l’éternité. » Phrase montée en tautologie. Parler pour ne rien dire. Ou si : ce n’est pas de notre faute, mais celle du sort, du destin, de la Providence. Après la pluie, le beau temps contre l’Espagne ? J’en doute fort.

Image de prévisualisation YouTube

[1] Lire l’excellent article du philosophe et amateur de foot Mehdi Belhaj KACEM (2012), « Euro 2012. La fin des grands hommes », Philosophie magazine n° 60, juin, pp. 24-27.


5 commentaires
Laisser un commentaire

  1. juju

    Bon je vais venir donner mon avis….Pour être franc je partage plutôt ton analyse, à quelques détails près. Premièrement, le jeu de l’edf n’a jamais été flamboyant, ce n’est pas une nouveauté et il n’ y a que les plus fidèles supporters aux oeillères de l’edf qui pensaient le contraire. Laurent Blanc a construit un effectif jeune, avec des talents en devenir ( il a quand même intégrer benzema qui été délaissé par Raymond ), et il ne faut pas lui demander la lune avec un effectif qui est loin d’avoir inventer le fil a couper le beurre….Beaucoup de technique, mais très peu de leader dans l’équipe. Ribéry réscussite mais tout seul, Benzema est sevré de bons ballons, Menez est le seul a jouer vers l’avant, à tenter, à dribbler quitte à avoir du déchet dans le jeu mais reste un jeune joueur qui a énormément progressé au psg cette année notamment défensivement; la défense est nulle ?? Comment en être autrement avec 2 milieux défensifs qui prennent l’eau… Diarra a du mal à enchainer 3 matchs, Mvilla revient de blessure. Cabaye est le seul à surnager au milieu. Les latéraux ont sombré naturellement car ils ne pouvaient pas combler tous les trous dans les lignes… Tu devrait en revanche insister sur un point : Lloris est LE SEUL à être allé saluer les supporters hier soir. Voilà la vraie honte, car je te l’annonce en avant première, si l’edf bat l’espagne samedi soir ( impossible n’est pas francais ), alors tout le monde oubliera ces détails, tous ou presque crieront au génie de cette équipe….
    Et oui le foot est passionnel, c’est ce qui fait son charme. Mais comme dirait quelqu’un, il faut raison garder, essayer de rester subjectif et ne pas oublier que le premier des objectifs est atteint, la qualif’. Cerise sur le gateau, on joue les champions du monde samedi soir, rien de tel pour sortir un grand match !! Alors oui, si l’edf se fait ballayer contre la roja aussi pitoyablement qu’hier soir, alors oui tu pourra enfoncer le clou ( attention aux doigts !! lol )…… A samedi soir mon lulu !!!!! ;-)

  2. reflexionsdactualite

    Merci pour ce commentaire développé avec force arguments ! Je suis d’accord sur le fait que l’équipe de Blanc est en devenir (mais il a mis beaucoup de temps à chercher, sans encore trouver). Je suis moyennement d’accord sur Menez : au PSG, il a vraiment progressé, notamment sur le jeu défensif, aussi dans l’efficacité. Pas en EdF : on aurait dit le Menez quand il est arrivé dans la capitale… Tu as totalement raison à propos de Cabaye, le seul (avec Lloris) à me satisfaire pleinement depuis le début de la compétition. Et tu as encore totalement raison sur le comportement exemplaire de Lloris, évidemment sur le terrain, mais aussi en dehors et en particulier envers le public, qui doit subir des matchs pourris et des joueurs distants (je reste poli). Enfin, je reste convaincu qu’une équipe soudée, solidaire, qui se connaît les yeux fermés, qui aime jouer ensemble, qui a une tactique claire, qui a un leader et un sélectionneur dignes de ce nom, ça ne suffit pas pour faire émerger une génération, comme celle de 98 ; il faut aussi une vraie révélation dans une phase finale, un match ou, mieux, plusieurs qui servent de référence, et porte, emmène l’équipe au-delà du foot : dans les mémoires.
    Ne t’inquiète pas : en cas de défaite, j’enfoncerai le clou bien profond, sans prendre de gants et sans prévenir !

  3. juju

    Bah tu me convainc sur Menez, même si c’est bien le seul avec Ribéry à jouer son vrai jeu, je reste sur ma position !!! loooool
    Le problème de cette équipe et tu as bien raison, c’est le manque de leader pour prendre des décisions sur le terrain en relais de Blanc, qui est loin d’être le plus con en tactique et en com’…Et en cas de défaite ( une vraie hein pas une belle ) je te fourni le marteau si tu veux !! loooool

  4. reflexionsdactualite

    Ouais, c’est sûr, mais il ne manque pas seulement un leader, il faut aussi, je sais pas… du liant, de la cohésion, parce que les joueurs ont beau être plus ou moins talentueux (plus que moins, en tout cas, au niveau individuel), cette équipe n’est pour l’instant qu’une suite d’individualités qui ne se trouvent pas, qui sont lentes, qui font des erreurs énormes, etc. Tu vois ce que je veux dire ? Il manque une tactique claire ! Blanc est loin d’être un manchot, mais merde !!! Et puis, le football est tellement loin d’être une science exacte que c’est parfois très facile de critiquer (comme je le fais souvent) et très difficile de mettre le doigt sur LA question… Cherchons encore !

  5. reflexionsdactualite

    Je pensais sincèrement qu’après leur prestation contre la Suède, l’EdF allait réagir. Mais non. Rien. En fait, lors de cet euro, les joueurs français (il n’y a jamais eu d’équipe au sens collectif) n’ont jamais joué. C’était chiant contre l’Angleterre. Ils ont gagné par chance contre l’Ukraine. Ils n’ont pas joué contre la Suède. Ils n’ont pas joué contre une Espagne prenable (malgré un penalty sifflable en début de match)…
    En fait, l’EdF n’a pas progressé depuis 6 ans… C’est vrai qu’à leur décharge, ils doivent remplacer une génération dorée. Mais merde ! Aucun sens du collectif ; individualistes à souhait ; pas d’auto-critique, voire pour certains pas d’éducation (là, je fustige la formation)… Et, finalement, pas si talentueux que cela. Les seuls vrais joueurs de niveau international sont Lloris, Ribéry et Benzema (qui n’a rien montré à l’Euro) ; les seules satisfactions sont Cabaye et Koscielny… Ca fait mince, quand même… Tous les autres sont soit pas encore au niveau (Giroud, Martin, Matuidi, Ménez), soit, et c’est le plus grave, ont un melon énorme qui les empêche de voir leur incompétence (Ben Arfa, Nasri, Diarra, Reveillere, Rami, Mexès, Clichy, Evra)… Passons !



Laisser un commentaire

Environnement TCHAD |
adminactu |
carsplus production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RADIO JUSTICE
| JCM
| LEMOVICE