Ce que j’en dis…

La Chanson de la Semaine 39
21 août, 2011, 20:56
Classé dans : Musique & Music

J’ai choisi cette semaine un morceau du rappeur français Teki Latex qui s’intitule Go Go Go, sortie sur son album solo Party de Plaisir en 2007.

tekilatex.jpg

Par où commencer ? Né en 1978 à Paris, Teki fonde le groupe TTC avec son cousin Cuizinier et Tido Berman avec l’ambition de faire un rap plus expérimental que la moyenne. Les collaborations s’enchaînent, les maxis aussi, ils se font notamment remarquer avec un titre en hommage à un vieux feuilleton belge « pour les enfants » diffusé au début des eighties, Léguman, le « super-héros végétal [qui] fait la loi dans le compartiment légume du réfrigérateur » ! Ils sortent trois albums entre 1999 et 2006, très différents les uns des autres, et participent à de nombreux projets, tous plus excitants les uns que les autres (L’Armée des 12, L’Atelier, les tapes Pour les Filles, Qhuit, Omnikron, etc.). En 2003, Teki fonde le label feu Institubes, fermé en 2011. Après de longs mois d’attente, l’album solo de Teki sort enfin, avec un virage pop plus qu’assumé : chaque piste évoque un style bien particulier, avec un penchant déviant pour les eighties, comme le prouve Go Go Go, tube italo-disco 1er degré, juste bon à danser sous des stroboscopes fluos ; Teki y pastiche même Chagrin D’Amour ! Ses influences, il en parle librement : Lio (présente sur l’album, avec Gonzales et Katerine), Duran Duran, Kim Wilde, les Goonies, Cat’s Eyes, Marty Mc Fly, etc[1]. Physiquement : un Larry Kubiak obèse, fluo et bondissant sur scène, à la voix nasillarde lorsqu’il monte dans les aigus, qui multiplie les inimitiés, tantôt insulté d’obèse misogyne trisomique, fruit d’un inceste, tantôt moqué, avec TTC, parce qu’ils se seraient appropriés des textes de Kool Keith ou des Beastie Boys. Personnellement, j’ai commencé à fréquenter musicalement Teki Latex au début du nouveau millénaire. Alors abonné à Groove Magazine, je reçois chaque mois une compil d’une dizaine de titres sélectionnés par le mag’, et sur l’un d’entre eux, le titre Le Hip-Hop C’est Mon Pote du projet L’Atelier. J’ai été scotché par tant d’inventivité, tant du côté des textes (Fuzati, James Delleck) que de la musique (Tacteel, Para One). Dès lors, j’ai écouté frénétiquement tout ce qui touchait de près ou de loin à TTC, de La Caution aux Svinkels, du Klub des 7 à Modeselektor, jusqu’aux clashs avec Donkishot ou Yelle, ainsi que le dernier Dinosaurs With Guns. Le mot de la fin ? « Acajou ».

Image de prévisualisation YouTube



[1] TEKI LATEX (2007), interviewé par Louis-Henri De La Rochefoucauld dans l’article « Les Goonies VS Le Muppet Show », Technikart hors-série n° 15, janvier, p. 72.

 

 

 


2 commentaires
Laisser un commentaire

  1. Romain

    T’as oublié de citer le projet « L’Antre de la Folie » ! Projet aussi fou que le nom d’ailleurs (avec La Caution, TTC, Cyanure, Fuzatti, Assassin, Delleck, etc…)

  2. Romain

    Tu oublies aussi de citer The Genevan Heathen pour l’intro de la musique haha !



Laisser un commentaire

Environnement TCHAD |
adminactu |
carsplus production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RADIO JUSTICE
| JCM
| LEMOVICE