Ce que j’en dis…

La Chanson de la Semaine 25
24 avril, 2011, 21:47
Classé dans : Musique & Music

J’ai choisi cette semaine un titre de Taxi Girl[1], Cherchez le garçon, sorti en octobre 1980 en single et sur l’album éponyme.

 taxigirl.jpg

Le groupe est emblématique du début eighties en France, formé vers 1977-1978, d’un côté (électro) par Mirwais, Pierre Wolfsohn, puis Stéphane Erard, de l’autre côté (plus rock) par Daniel Darc et Laurent Sinclair. Les références sont nombreuses et souvent marginales, en tout cas à l’époque : les Stones bien sûr, Deep Purple, les Doors, Kraftwerk aussi, plus Jimi Hendrix, le Velvet Underground, puis les Sex Pistols pour Mirwais, les Stooges, Blue Öyster Cult, puis Patti Smith, Richard Hell, Television pour Darc. Dès le début, le groupe trouve un équilibre, sur une vague froide (cold wave), dans une ambiance de drogues (stimulants et opiacés) et de rivalités incessantes (jusqu’à l’affrontement physique), managé par le « mythomane » Alexis Quinlin ; Taxi Girl cartonne sur un malentendu : ils « ont tout juste vingt ans, posent dans […] Salut […], mais ils sont complètement incontrôlables, post-punks et drogués. » En fait, l’équilibre prend un autre nom : autodestruction. Pierre Wolfsohn meurt très vite d’hépatite. Trop de drogue. Même la mort rode. La déglingue. Pour leur album Seppuku, Darc, après s’être ouvert les veines sur scène, a l’idée d’insérer une la(r)me de rasoir dans la pochette. No Future. Puis Sinclair est débarqué. Ils étaient « les danseurs, [les fossoyeurs] d’un monde à l’agonie, en même temps que fantômes, conscients d’être mort-nés »[2]. En 1986, le groupe se désagrège : un direct TV à Cannes apocalyptique, un concert sans bassiste, Darc sous héro. Dark. Mirwais était devenu le barreur d’un bateau fantôme. C’est grâce au son que Mirwais produit que je me suis mis à écouter Taxi Girl, il n’y a pas longtemps ; son album Production en 2000, Music et American Life de la Madone en 2000 et 2003, le concept génial arabo-pop Arabology avec YAS en 2009, et quelques titres du très bon Sex Dreams & Denim Jeans d’Uffie en 2010, c’est Mirwais. Alors, No Future ?

Image de prévisualisation YouTube



[1] Rendons à César : le paragraphe qui suit est largement documenté par le maître-ouvrage de Benoît Sabatier paru en 2007 chez Hachette Littératures, Nous sommes jeunes, nous sommes fiers, qui retrace l’histoire de la jeunesse depuis Elvis jusqu’à Myspace ; l’auteur est le plus grand fan de Taxi Girl au monde et, à ce titre, retrace en parallèle l’histoire du groupe. Je recommande ce bouquin à tous ceux que la musique intéresse !

[2] Hubert-Félix THIEFAINE (1981), Exil sur Planète fantôme, sur l’album Dernières balises (avant mutation).


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Environnement TCHAD |
adminactu |
carsplus production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RADIO JUSTICE
| JCM
| LEMOVICE