Ce que j’en dis…

La Chanson de la Semaine 24
18 avril, 2011, 10:44
Classé dans : Musique & Music

J’ai choisi cette semaine une chanson d’un artiste reconnu par le grand public que récemment : Les dingues et les paumés d’Hubert-Félix Thiéfaine. Comment vous dire ? HFT a baigné mon enfance. Des chansons comme 113e cigarette sans dormir, Cabaret Sainte-Lilith, Soleil cherche futur ont très tôt côtoyé mes oreilles à la maison, dans la voiture, chez des amis. Mon père est fan. Durant mon adolescence, je m’en suis peu à peu détaché ; et quand j’y suis revenu, je suis resté scotché sur les deux albums que mon paternel m’ « infligeait » : Dernières balises (avant mutation) en 1981 et Soleil cherche futur en 1982. HFT, c’est d’abord une incarnation. Des textes habités par une voix écorchée, rythmés par la musique de Tony Carbonare, puis celle de Claude Mairet. Les dingues et les paumés est une chanson très prenante, avec une atmosphère très sombre, lancinante, à la manière d’un film d’angoisse.

thiefaine.jpg

 

Le texte est très poétique, mais difficilement accessible à la première écoute ; les références sont nombreuses et pointues (Hölderlin, Lautréamont, Baudelaire). Selon un fan inspiré[1], la chanson est une « magistrale effusion de vers flamboyants [dans laquelle HFT] déroule un texte dont les richesses ne se débusquent qu’au prix d’une lente maturation de notre vécu intime ». C’est très joliment dit ! Le voyage paraît plus important que le sens : laissez-vous aller aux images poétiques, lâchez la bride du sens pour sombrer dans les sens. L’essence. Simples délires psychotiques, altération des perceptions de la réalité, culture hallucinatoire, en un mot, une fuite de la réalité ? Il y a de ça ; d’ailleurs la chanson débute et se conclut en fondu, comme pour signifier le continuum de la pensée, même altérée. Un album vient de sortir, Suppléments de mensonge, et je vous invite à contempler la pochette, où l’on voit un HFT tout en rides, mis à nu, mais vivant.

Image de prévisualisation YouTube

Une fois n’est pas coutume, voici les textes, romantiques et hallucinés :

Lyrics Les dingues et les paumés

[1] Alfana, le 23 novembre 2010 : http://cabaretsaintelilith.hautetfort.com/archive/2010/11/20/chanson-n-44-les-dingues-et-les-paumes-petite-note-sur-lautr.html


Un commentaire
Laisser un commentaire

  1. Romain

    Clip non officiel non ?
    Je crois que les paroles étaient effectivement indispensables, merci !



Laisser un commentaire

Environnement TCHAD |
adminactu |
carsplus production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RADIO JUSTICE
| JCM
| LEMOVICE