Ce que j’en dis…

La Chanson de la Semaine 21
27 mars, 2011, 19:35
Classé dans : Musique & Music

J’ai choisi cette semaine un fameux morceau des Anglais de The Prodigy, Smack My Bitch Up. Sorti en single en 1997 et, la même année, sur le mythique album Fat Of The Land, le titre est typique du son du groupe formé en 1990, dans le comté d’Essex, en Angleterre, qui allie punk, techno et hip hop.

 prodigyweb.jpg

A vrai dire, l’intérêt de l’album tient en quelques mots : la redéfinition du punk[1] ; même si Liam Howlett ne cessait d’asséner des « I fuck rock’n’roll ! » au début de certains concerts en 1998[2]. Froide ambiguïté comme chez une égérie d’Hitchcock, vélocité lourde du beat digne d’une rave, le morceau reste néanmoins festif, à l’image du chant lyrique dans la deuxième partie, mais d’une manière provoc’ et agressive, comme en témoignent le titre (« Dérouiller ma salope »), la première image de la pochette du single (la photo d’une Mercedes accidentée qui ressemblait étrangement à celle de feu la Princesse Diana), et le clip. Parlons-en, tiens, du clip : on y suit les élucubrations d’un gonze qui alterne agressions sexuelles et overdoses, en une caméra subjective semblant nous contraindre au vécu nauséeux d’un soi-même. J’ai découvert The Prodigy dans ces années-là, riches musicalement pour moi, scrutant MCM en mode continu. Le clip de Breathe y passait en boucle, et le larsen introductif de Firestarter avait été transformé en jingle pour la chaîne. Un après-midi de mon adolescence incertaine, je tombe sur une rétrospective (déjà !) du groupe sur MCM, dans laquelle les clips se succèdent et m’apprennent l’histoire du groupe, entrecoupée de commentaires instructifs de la présentatrice Anne-Gaëlle Riccio. Que retenir de ces allumés, survoltés, puissants qui forment le groupe ? « [Ils resteront] une marque indélébile dans la musique qui dérange, la musique qui fait bouger, la musique fédératrice, celle qui réconcilie les antagonistes […]. »[3] 



[1] Macho BLUES, http://www.metalorgie.com/groupe/Prodigy#785.

[2] AURELIE, http://www.albumrock.net/critiquesalbums/the-fat-of-the-land-948.html.

[3] Macho BLUES, Ibid


Un commentaire
Laisser un commentaire

  1. Romain

    Sur scène également, ça doit être plus que jouissif !



Laisser un commentaire

Environnement TCHAD |
adminactu |
carsplus production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RADIO JUSTICE
| JCM
| LEMOVICE