Ce que j’en dis…

La Chanson de la Semaine 5
28 novembre, 2010, 20:41
Classé dans : Musique & Music

J’ai choisi cette semaine un titre de l’un des plus repris de l’histoire de la musique noire aux Etats-Unis, Bill Withers. Cet immense représentant de la soul ne vous dit rien ? Ain’t no Sunshine, Lean on Me, Just the Two of Us, Lovely Day, Who Is He ?, c’est lui !

 Mohammed Ali, Bill Withers & Don King

J’ai découvert Bill Withers un peu par hasard, au début de mon adolescence. Je me cherchais alors, naviguant dans divers ruisseaux musicaux : ceux de mon père, relativement ; le hip hop, premier amour de jeunesse ; Gainsbourg, poète moderne et provocateur ; The Blues Brothers, toujours. Je tombai inopinément sur une réclame vantant un double-cd peu enthousiasmant à priori. Les maisons de disques tentent parfois de vendre ce genre de double best of, réunissant deux artistes ayant un lointain point commun. Celui-ci réunissait Billy Paul, artiste très connu, et Bill Withers, que je ne connaissais ni d’Eve ni des dents. Mais les courts extraits publicitaires me captivaient. Je ne me souviens plus si j’ai puisé dans mon argent de poche ou si mes parents ont puisé dans le leur, mais je me suis trouvé très vite à écouter ce best of sous toutes ces coutures. J’ai adoré. Cette chanson, Memories Are That Way, extraite de l’album Bout Love, en 1978, me plonge à chaque nouvelle écoute dans une émotion paradoxale, à la fois chaude et sensuelle, mais aussi mélancolique ; ce morceau emmitoufle l’auditeur dans un spleen, le piano vous tire des larmes irrationnelles, et la voix enveloppante du soulman fait le reste.

Image de prévisualisation YouTube


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Environnement TCHAD |
adminactu |
carsplus production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RADIO JUSTICE
| JCM
| LEMOVICE