Ce que j’en dis…

L’Image Sociale De Bret Eston Ellis
31 décembre, 2009, 11:51
Classé dans : Identité & Image

Je viens de me poser quelques questions au sujet de la société actuelle. Je lisais alors une interview de Bret Eston Ellis dans le Vogues Hommes International du printemps 2009, vous savez, ce grand écrivain contemporain américain, décrivant à merveille, à travers la jeunesse dorée américaine et l’univers des yuppies et des starlettes, le cynisme et la décadence des deux dernières décennies.

breteastonellis.jpg

 

A la question « La crise économique, ça t’inspire ? », il répondait, ce qui ne manqua pas de me surprendre : « Pas du tout. Et je ne veux pas parler d’Obama. J’en ai assez  qu’on me pose des questions sur la politique américaine. Je refuse d’en parler. » Heureusement pour nous, lecteurs, la journaliste insista quelque peu pour lui soutirer une réponse, certes plus générale, mais extrêmement intéressante. « Avec American Psycho, tu montrais le cynisme des années Reagan. Comment le monde a-t-il évolué ? » Il fut plus loquace : « Aujourd’hui, tout est tellement plus facile. C’est tellement plus facile par exemple de créer une version fantasmagorique de soi sur Internet que d’être vraiment soi dans la vie. Nous sommes dans une ère de la facilité. Une ère du narcissisme effréné. Tout le monde veut exister et a les moyens d’exister grâce à Internet, tout le monde devient son propre héros et peut mentir sur sa vie […]. » Puis, à la question de savoir ce qui était sexy pour lui, il répondit ceci : « Des choses très différentes, mais disons l’authenticité. La capacité d’un être à être vrai, c’est très sexy. » Cette réflexion me fit m’interroger, et se fit l’écho de cette phrase répétée comme un mantra dans la célèbre émission de télé-réalité, Star Academy : « reste toi-même ». Comme si, face à une caméra, et plus généralement face à un médium, l’homme avait du mal à rester soi-même, et devait nécessairement ressembler ou se conformer à une image, à quelque chose de reconnaissable, d’où une « dénaturation ». Cela devient un travail de rester soi-même, donc ce n’est pas naturel ; on en revient à Pindare : « deviens ce que tu es », et donc à Socrate : « connais-toi toi-même ». C’est un problème d’identité dans lequel l’homme est plongé. Aujourd’hui, il est devenu trop complexe de se connaître, en raison de plusieurs facteurs, dont la fin des grands récits qui plaçaient l’homme dans une position dialectique face à l’histoire, l’explosion démographique mondiale (comment se singulariser quand l’homme dépasse les 6 milliards et quand le monde s’uniformise ?), l’éclatement des collectifs (de classe, de travail, de solidarité familiale et générationnelle, etc.). L’arrivée à maturité des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) permet bien évidemment la généralisation de ce que l’écrivain nomme la « version fantasmagorique de soi ». Nous en revenons à l’idée d’une dénaturation de l’être humain ; fatalement, les différentes versions fantasmagoriques que l’homme se forge, à travers ses multiples avatars, (professionnel, familial, amical, groupal, par l’intermédiaire en particulier des réseaux sociaux), pour prendre la terminologie de Second Life, l’éloignent paradoxalement de la singularité qu’il cherche inlassablement. Quelle image et à qui l’homme veut-il donner de lui-même ? Car c’est d’image dont il s’agit, et c’est ce qui influe sur l’identité. Le problème est que l’image de soi est devenue plus importante que l’être profond, que l’on ne peut connaître qu’en approfondissant une relation, ce que ne peut se permettre l’homme du XXIe siècle. Nous sommes entrés dans l’ère de la vitesse, de l’instantanéité, de la synchronisation des émotions, et le temps est devenu un bien trop précieux pour le gaspiller. Au fait, Bret Eston Ellis, pour se défiler d’une interview dans laquelle il n’avait, à priori, « rien à promouvoir », avait émis une condition pour réaliser cette interview : faire une série de photos de mode de lui. La photographie comme miroir de l’âme ?


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Environnement TCHAD |
adminactu |
carsplus production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RADIO JUSTICE
| JCM
| LEMOVICE